Archives de Tag: éditeurs

L’évolution éditoriale de la Fantaisie

Château

Depuis Tolkien, les idées préconçues sur la Fantaisie fusent, à tort ou à raison, et la plupart arrêtent leur vision de ce genre littéraire au seul auteur du Seigneur des Anneaux ! Et pourtant, elle est un genre bien plus large et bien plus profond que ce que montrent les nombreux livres qui pullulent sur le marché de l’édition. À cause des multiples recyclages et sous-genres existants, beaucoup de néophytes ne savent pas distinguer la Fantasie avec d’autres genres de la littérature de l’Imaginaire, comme le Fantastique, ou même la Science-Fiction ! Pourtant, la Fantasie comporte ses propres éléments qui permettent une distinction facile de ces genres. Sa définition est basée avant tout sur les composants de son univers, composants communs au genre entier. Réduire la Fantasie au seul paradigme posé par Tolkien a malheureusement contribué à cette confusion, et à l’émergence de nombreux récits  médiocres, qui occultent une trop grande partie d’un genre finalement très méconnu. Lire la suite

Publicités

Interview de Feldrik Rivat

Feldrik Rivat

Feldrik Rivat

Feldrik Rivat, auteur aux éditions de l’Homme Sans Nom, a chaleureusement accepté de nous accorder une petite interview, que nous avons accompagnée d’une critique du premier tome des Kerns de l’Oubli ! Lire la suite


De la Science-Fiction à la Fantaisie, l’évolution au nom de la rentabilité

livres

Le titre peut paraître agressif, mais il ne recèle pas moins une réalité. Si la « Sci-Fi » a connu ses heures de gloire dans les années 70, notamment grâce à Vance, Dick, Asimov, Star Wars et autres Alien, la Fantaisie s’impose toujours dans le genre de l’Imaginaire, que ce soit en littérature ou au cinéma.

L’on peut avancer sans risque que la fantaisie moderne doit énormément à Tolkien. Ce dernier a concentré dans son univers, surtout au travers du « Seigneur des Anneaux », tous les codes de la fantaisie réutilisés par les auteurs postérieurs à ce grand écrivain. Lire la suite


Édition et mercantilisation

Livres

L’on divise généralement le paysage éditorial en deux grandes catégories ; les majors et les éditeurs dits indépendants.

Plus qu’une simple appellation, ces derniers occupent une ligne éditoriale et économique propre, qui se veulent souvent l’opposées de celle des majors. Il n’y a pas de définition officiellement établie pour définir ce qu’est l’édition indépendante, mais l’on peut la résumer en avançant qu’elle a pour principe « ne pas publier un livre au seul motif de sa rentabilité, un auteur sur le seul critère de sa notoriété, ne pas traiter un sujet en vertu de sa seule actualité », pour reprendre les termes d’Isabelle Kalinowski et Béatrice Vincent des Éditions Agone. En résumé, une maison d’édition indépendante ne devrait avoir ni lien juridique, ni lien financier avec une major. Lire la suite