Archives mensuelles : septembre 2013

Le Diable est un bluesman.

Amateurs de littérature new-look aux délires bien trempés, je vous présente le Saint-Graal.

Moi & ce Diable de blues figure le roman infernal coup de cœur, plutôt coup de pieu dans l’aorte (pour peu que l’on concède le qualificatif de roman) dégluti par un tandem qui risque de faire parler de lui crescendo. Et d’ailleurs les critiques piquées d’euphorie fusent déjà depuis quelque mois sur la toile. Au risque de passer pour le dernier des béotiens, – quoi que je n’en ai cure, je vais y aller franco : la plupart des têtes d’affiche du thriller peuvent se rhabiller, ici, point de dénouements qui soulagent l’esprit, pas plus que de tissus cousus dans la demi-mesure. Sentimentalisme ? Introuvable entre les pages, on repassera donc pour l’eau de rose, voire ne serait-ce qu’une rosée d’amourette, que dalle, c’est pour les fiottes qui ont le timbre suave et fleur bleue, ça. Les investigations façon Grangé sont tout juste bonnes à foutre à la broyeuse après une pareille claque, car même si elles ont le mérite d’être imprégné d’un mal certain, pour ne pas dire d’un certain mal (oh, la bonne intention !) et d’une angoisse omniprésente, ce livre-ci les devance, (dans l’baba les écrivaillons !)  portant le nom du Malin jazzy à coup d’blues en chair et en magma pour preuve significative, (et dont on notera le superbe et ô combien élégant clin d’oeil) et, cerise sur le space cake, nous renvoie directement les chatoiements du Pandémonium sur les rétines grâce à sa couverture sulfureuse. Richard Tabbi et Ludovic Lavaissière, – quoi que les gaillards n’en soient pas à leur premier coup d’essai littéraire, sont directement passés d’inconnus à maîtres en matière de dingueries romanesques/policières saupoudrées de surréalisme. (Ils gagnent à se faire connaître, les bougres !) Lire la suite

Publicités

Même Pas Mort

Même Pas Mort, aux éditions Les Moutons Électriques

Même Pas Mort, aux éditions Les Moutons Électriques

Même Pas Mort, le nouveau roman de Jaworski, est indéniablement un roman dont on se souviendra. Explorant une voie peu empruntée en fantaisie que sont la culture et l’antiquité celtique, le récit serait plus proche d’un roman proto-historique que vraiment propre à la fantaisie, bien qu’il en réutilise quelques codes. Cela étant dit, Même Pas Mort fait aussi couler pas mal d’encre chez les fans de la première heure de l’auteur, certains reprochant la complexité de l’œuvre, le style différent abordé, jusqu’à affirmer que l’ouvrage est bien moins bon que le fameux Gagner La Guerre. Lire la suite


« La Guerre des Mondes : Invasion » de David Latt – La seconde mort d’Herbert George Wells

… ou « comment se faire chier pendant une heure et demie ? »

Eh oui, tous le monde se souvient évidemment de la magistrale adaptation du chef-d’oeuvre de science-fiction écrit par Herbert George Wells à l’année 1898, comptant les déboires de la condition humaine face à une invasion extraterrestre génocidaire à une époque coloniale où l’idée de ne pas être seul dans l’Univers commençait à trotter dans les esprits, quelques siècles à peine après la conscience que la Terre n’était pas le centre de l’Univers.

Et pourtant, l’année même où Tom Cruise tentait de survivre à une invasion de tripodes, deux adaptations télévisuelles du même récit sont sorties, de manière logiquement inaperçue, compte tenu du fait qu’il ne s’agit pas de films, mais des campagnes de publicité pour des soins oculaires, tant le résultat surpasse tous les seuils de la nullité. Lire la suite