Archives mensuelles : août 2013

Le Diable l’Emporte

René Barjavel

René Barjavel

Écrit cinq années après Ravage, Le Diable l’Emporte de René Barjavel s’inscrit une nouvelle fois dans la méfiance vis-à-vis des progrès technologiques et scientifiques. Non pas que ceux-ci soient néfastes par nature, mais parce que la bêtise humaine pousse inévitablement au développement d’armes propice à l’autodestruction. C’est donc toujours le même message porté par Ravage que nous confie l’auteur, mais sous un angle de lecture différent ; où l’humain ne se contente pas de subir sa propre destruction mais la provoque délibérément. Lire la suite

Publicités

L’homme qui allait sans joie vers la joie

Avant d’être un fervent croyant ou même un poète, Bobin incarne au mieux les valeurs d’intégrité – un homme ayant décidé de partager à tous et à toutes cette sincérité émotionnelle qu’enveloppe son esprit. En ce qualificatif dont beaucoup aujourd’hui ont perdu le sens et l’essence, il s’oppose à toute superfluité littéraire et constitue sa propre définition de la poésie et de l’existence poétique ; par elle, il transmet des écrits qui germent dans la solitude, des bouquets de vertus aux bourgeons verlaine et aux vers turquoises pour consoler ceux qui se sont perdus dans d’insipides quotidiens. Lire la suite