Archives mensuelles : mars 2013

Black Flag

Couverture de "Black Flag" des éditions Rivages

Couverture de « Black Flag » des éditions Rivages

Roman de Valerio Evangelisti et qui fait partie de la trilogie Métal Hurlant entamée avec le recueil de nouvelles du même nom, Black Flag reprend les mêmes mécanismes que l’on retrouve généralement dans l’œuvre d’Evangelisti, à savoir que passé et futur sont complémentaires. On découvre dans le premier ce qui deviendra un paradigme, même un postulat, dans le second. Lire la suite

Publicités

Valerio Evangelisti

thumbnailNé le 16 Octobre 1952 à Bologne, diplômé en sciences politiques de l’université de la même ville, Valerio Evangelisti est traduit et publié en France depuis quelques années déjà. Son style se caractérise par un ton « froidement ironique », voire féroce, qui est parfaitement illustré par la palette de personnages qu’il crée, notamment l’Inquisiteur dominicain Nicolas Eymerich, fanatique et sadique à souhait. Lire la suite


Les précurseurs de la Science-Fiction

Si la Science-Fiction est reconnue comme étant la plus vieille marque de ce qu’on surnomme (souvent d’un ton railleur) un « geek », le genre est cependant plus ancien qu’il ne tend à le faire croire au premier abord.

L’on admet communément que la Science-Fiction est une invention française, due à Jules Vernes. L’auteur a effectivement déployé de nombreux codes, aussi bien dans la thématique que la forme, qui se sont inscrit dans la Science-Fiction et ont défini ses contours. Lire la suite


Édition et mercantilisation

Livres

L’on divise généralement le paysage éditorial en deux grandes catégories ; les majors et les éditeurs dits indépendants.

Plus qu’une simple appellation, ces derniers occupent une ligne éditoriale et économique propre, qui se veulent souvent l’opposées de celle des majors. Il n’y a pas de définition officiellement établie pour définir ce qu’est l’édition indépendante, mais l’on peut la résumer en avançant qu’elle a pour principe « ne pas publier un livre au seul motif de sa rentabilité, un auteur sur le seul critère de sa notoriété, ne pas traiter un sujet en vertu de sa seule actualité », pour reprendre les termes d’Isabelle Kalinowski et Béatrice Vincent des Éditions Agone. En résumé, une maison d’édition indépendante ne devrait avoir ni lien juridique, ni lien financier avec une major. Lire la suite